Solution dans le secteur immobilier avec le réméré en cas de problème de solvabilité
décembre 7, 2018

Investissement locatif sci ou nom propre

Lors d’une acquisition immobilière à plusieurs, le sujet de la forme procédurière ajustée se pose. L’investisseur a principalement le choix entre un placement en SCI ou en nom propre. En tout cas, les deux choix auront certainement des conséquences. Tout doit dépendre du régime auquel les acquéreurs veulent se soumettre pour la possession, la transmission et l’administration de leur propriété. Sur ce sujet, les placeurs peuvent davantage se renseigner sur les explications sur la gestion locative ici pour faire le bon choix entre les différents régimes.

Les différences entre le SCI et le nom propre

La distinction entre nom propre et SCI tient du fait qu’au moment d’une acquisition par une SCI, c’est la société qui est le détenteur du bien. Les collaborateurs de la société possèdent des parts significatives du capital en question.

Comment faire le choix raisonnable entre nom propre et SCI ? Il est généralement recommandé d’acquérir un bien via une SCI s’il s’agit d’un coup en union libre. En effet,  d’une façon juridique, les couples en concubinage ne profitent pas d’une assurance juridique satisfaisante par rapport aux couples liés avec un mariage. S’ils acquièrent un logement avec leurs noms, ils sont conquis au droit de l’indivision. Il est aussi crucial de considérer  la fiscalité appliquée pour chaque régime. Sur ce, la SCI a amplement d’avantages. En effet, elle propose incontestablement un régime plus bénéfique offrant des allègements divers.

Quelle est la solution facile à mettre en pratique ?

En étant une société, la SCI propose un légalisme à respecter ainsi qu’une lourdeur d’administration. Pourtant, si l’investisseur est bien accompagné dans leurs choix, ces procédures ne sont pas un obstacle. Alors, il est important de respecter les conditions et formalités relatives à la création d’une société. Et comme toute autre forme juridique,  les statuts sont tenus d’être bien rédigés. Même si la SCI correspond à une société civile, il faut éviter de révéler l’activité commerciale. Par ailleurs, il est possible à tout moment de modifier la SCI en nom propre pour des gestions locatives plus allégées.

Comment placer dans l’immobilier locatif : SCI ou nom propre

Afin d’exercer une opération de location, faut-il placer en nom propre ou en SCI ? En bref, la SCI propose plusieurs avantages en termes de location non meublée, même s’il est toujours préférable d’investir en nom propre s’il s’agit d’une location à meubles. Ici encore, il est néanmoins crucial d’apprécier le cas particulier des associés.

La plupart des achats immobiliers se font en indivision ou en nom propre. Pour ceux qui réfléchissent à la correspondance du patrimoine, créer une SCI s’avère être  la solution idéale. Si les collaborateurs de la SCI veulent réaliser une location meublée habituelle, cela engendre deux principaux effets. D’une part, l’opération de la société devient ainsi commerciale et d’autre part, la société n’est pas soumise à des impôts sur les revenus. Le choix alors dépendra  principalement de l’objectif que l’investisseur cherche à atteindre.